Tous les articles par widmann

Réseau des Sociétés d’Histoire du Rhin supérieur / Newsletter 2/2017

En 2017, le Réseau des Sociétés d’Histoire du Rhin supérieur et la Société d’Histoire du Bade central organisent un colloque transfrontalier à Offenburg. Nous nous réjouissons d’y accueillir le plus grand nombre possible de représentants des Sociétés et de personnes intéressées. Saisissez cette occasion de rencontres avec des Français, des Allemands et des Suisses de part et d’autre du Rhin.

3ème colloque d’histoire transfrontalier :

Histoires(s), chez nous, dans le Rhin supérieur

Date
: Samedi 14 octobre 2017


Programme
:

A partir de 9h15 Accueil – café et thé

10h15 Allocutions d’accueil


Interventions :

10h45 Dr. Peter Kunze, Weil am Rhein: Réformes – Le grand schisme dans le Rhin supérieur (rapport de l‘exposition)

11h30 Dr. Monique Debus-Kehr, Colmar: Les exils confessionnels d’Augustin Güntzer, calviniste alsacien dans la tourmente de la guerre de 30 ans

13h45 Daniel Morgen, Colmar: La Umschulung des Alsaciens (1940-1944/45)

14h30 Dr. Mario König, Basel: Ungemütliche Nachbarn. Die Basler Chemie und ihr Verhältnis zur deutschen chemischen Industrie

15h45 Werner Schreiner, Neustadt an der Weinstraße: Histoire du trafic ferroviaire transfrontalier dans la région du Rhin supérieur

16h30 Fin du colloque


Les interventions se feront en français ou en allemand et seront assurées en traduction simultanée.


Le montant de la participation est de 25 € (comprenant déjeuner, frais de parking, pauses thé et café, pâtisseries, boissons). Il sera perçu en liquide par le bureau d’accueil, le jour même.


Lieu
: Mercure Hotel Offenburg am Messeplatz, Schutterwälderstr. 1 a, D-77656 Offenburg


Inscription :
jusqu’au 6 octobre 2017 (volontiers par mail) à l’adresse suivante: Alemannisches Institut e. V., Bertoldstr. 45, 79098 Freiburg, 0761-150 675 70,
info@alemannisches-institut.de.

Programme d’activités transfrontalières de l’institut alémanique
La Société „Alemannische Institut Freiburg i.Br.“ (D) organise depuis de nombreuses années des excursions en Alsace et en Suisse. Dans la série « cantons de Suisse », la prochaine se déroulera le 22 juillet 2017 et emmènera les participants dans le Berner Oberland: „Thuner und Brienzer See. Eine kräftige Prise Berner Oberland“. Dr. Armand Baeriswyl, directeur du département d’archéologie médiévale à Berne, assurera la visite guidée. Dans la série « L’Alsace Inconnue », Renate Liessem-Breinlinger organisera le 8 juillet une excursion en Alsace sur le thème « Entre Reichstett et La Wantzenau. Deux forts et un moulin »

Pour de plus amples informations
www.alemannisches-institut.de, Inscription www.waldhof-freiburg.de

 

Réseau des Sociétés d’Histoire du Rhin supérieur


Newsletter 1/2017

Mesdames et Messieurs

En 2017 nous souhaitons poursuivre la diffusion de nos newsletters avec leurs informations transfrontalières. Elles contribuent à la consolidation des liens qui unissent les Sociétés d’Histoire membres de notre réseau en France, en Suisse et en Allemagne.

Le Parlement approuve le projet Histoire de la ville de Bâle
Robert Labhardt de la Société d’Histoire de Bâle avait annoncé le projet lors de notre assemblée plénière de Spire. Il a entre-temps reçu l’accord politique: le Grand Conseil et Parlement du canton de Bâle-Ville ont approuvé la somme de 4,4 millions de francs pour le financement d’une publication scientifique sur l’histoire de la ville de Bâle. Il est complété par la somme de 1,6 millions de francs provenant du fonds de la loterie. L’Etat prend ainsi en charge 70% (6 millions) des coûts prévisionnels. Les 30% restants sont à financer par la Société avec l’aide de sponsors privés. Informations actuelles: http://www.baslergeschichte.ch

Journée rencontre sur le thème des migrations dans l’espace alémanique
« Alte Heimat – neue Heimat » (ancienne et nouvelle patrie) – tel est le titre de la journée interdisciplinaire qui se tiendra à Lahr (D) du 15 au 17 mars 2017. Elle est organisée par l’institut Volkskunde der Deutschen des östlichen Europa (IVDE) et la ville de Lahr. Le phénomène des migrations est connu à toutes les époques. Il sera question des causes et objectifs des déplacements de populations de la fin du Moyen Age jusqu’au milieu du
20ème siècle dans l’espace alémanique compris entre le Vorarlberg, l’Alsace, la Suisse et la Souabe. Seront également abordés les thèmes des modifications de la végétation et de la langue qu’entrainent ces mouvements migratoires ainsi que celui de la signification actuelle du mot Heimat .
Autres informations prochainement sur le site : http://www.alemannisches-institut.de

Colloque transfrontalier d’Histoire le 14 octobre 2017
Suite à sa troisième assemblée plénière en 2016, le réseau des Sociétés d’Histoire se réunit cette année pour un troisième colloque transfrontalier. Il aura lieu le samedi 14 octobre 2017 à Offenburg (Hotel Mercure) sur l’invitation de la Société d’Histoire de Bade centrale (Mittelbaden). Son président Klaus G. Kaufmann et le Comité trinational préparent actuellement le programme. Il se composera de conférences sur l’histoire du Rhin supérieur avec entre autres les thèmes de la Réforme, de l’industrie chimique ou des chemins de fer. Les Sociétés membres du réseau auront à nouveau la possibilité de présenter leurs activités et publications

Publication sur le jumelage entre Sélestat et Waldkirch.
Le bulletin annuel 2016 des Amis de la Bibliothèque humaniste de Sélestat est consacré au 50ème anniversaire du jumelage entre les villes de Sélestat en Alsace et Waldkirch en Bade. L’ouvrage est richement illustré et bilingue. Gabriel Braeuner (Sélestat) et Gregor Swierczyna (Waldkirch) y décrivent entre autres l’époque de la coopération transfrontalière. Infos: http://www.bibliotheque-humaniste.eu
Société d’Histoire Mannheimer Altertumsverein désormais membre du réseau
En 2016, Mannheimer Altertumsverein a rejoint le réseau des Sociétés d’Histoire et renforce ainsi sa présence dans le nord de Bade. Cette Société publie régulièrement le bulletin Mannheimer Geschichtsblätter sur l’histoire de l’espace géographique autour de Mannheim et du Palatinat du Rhin. Il est disponible en librairie. Le numéro 31 est paru en 2016. Informations: http://www.mannheimer-altertumsverein.de

Projet 1918/19 – changement d’époque démarrage en 2018
La fin de la Première Guerre mondiale signifie pour le Rhin supérieur et pour toute l’Europe une profonde césure. Elle marque le début d’une nouvelle époque. Le réseau des musées prépare actuellement un cycle d’expositions en France, en Suisse et en Allemagne sous le titre 1918/19 – changement d’époque . Entre l’été 2018 et le printemps 2019 seront présentées une vingtaine d’expositions dans le périmètre couvert par le Museums-PASS-Musées. Elles seront accordées entre elles et aborderont chacune un aspect de ce changement. Le réseau des musées convie le réseau des Sociétés d’Histoire à contribuer au projet avec des publications et manifestations. Le site Internet du réseau des musées est en cours de construction mais montre dès à présent l’état actuel du travail: http://www.netzwerk-museen.eu


Comité trinational et prochaine newsletter
La prochaine réunion de travail du Comité trinational se tiendra le 16 mai 2017 à Offenburg. Merci de nous faire parvenir vos suggestions et remarques, également celles au sujet du prochain colloque. Les noms des représentants pour chacun des trois pays figurent sur notre site: http://www.netzwerk-geschichtsvereine.eu.

La prochaine newsletter paraitra début juin 2017. Merci de nous envoyer vos communications d’ici la fin mai 2017 au Bureau central du réseau des Sociétés d’Histoire – Musée des Trois Pays Lörrach, museum@loerrach.de

Avec nos sincères salutation
Comité trinational du réseau des Sociétés d’Histoire du Rhin supérieur
(Rédaction: Markus Moehring, Bureau central au musée des Trois Pays)

 

MISE EN LIGNE DE RÉPERTOIRES PATRONYMIQUES : UN IMPORTANT CORPUS DE NOMS À INTERROGER

AAEB

Les Archives de l’ancien Évêché de Bâle ont mis en ligne des répertoires décrivant quantité de dossiers patronymiques (6 mètres linéaires au total), et qui concernent des dispenses matrimoniales, des affaires judiciaires ou de succession. Leur utilité apparaît comme évidente pour le généalogiste, mais les dossiers de succession (B 188) et les testaments (B 285), qui touchent souvent des personnes liées à la Cour et à l’administration de l’Évêché (des laquais aux plus hauts officiers), éclairent aussi la vie matérielle, et parfois culturelle, des petites gens comme des élites.

-> Lettre d’Information

LES AAEB ADHÈRENT À ARCHIVES ONLINE, UN PORTAIL DE RECHERCHE EN LIGNE

AAEB

Depuis fin 2011, une partie des inventaires d’archives des Archives de l’ancien Evêché de Bâle (AAEB) sont accessibles en ligne via notre site web, régulièrement enrichi de nouveaux répertoires. Les AAEB ont maintenant franchi une étape supplémentaire en adhérant à Archives Online, une plateforme de recherche en ligne dans de nombreuses Archives de Suisse. La visibilité des fonds des AAEB s’en trouve ainsi renforcée.

-> Lettre d’Information

A propos de « Archivum Rhenanum »

Je ne peux que me réjouir de tout ce que j’ai lu concernant ce projet. Car l’entente et la coopération franco-allemandes ont harmonieusement progressé au niveau des parlements nationaux, des gouvernements et des Ministères ainsi que de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), ainsi que de nombreux jumelages ou échanges. Mais en même temps, le fossé entre le pays de Baden et l’Alsace s’est creusé depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale malgré le nombre de nouveaux ponts sur le Rhin et autres projets bien intentionnés. Il y a en effet de moins en moins d’Alsaciens vraiment bilingues; parmi ceux qui sont nés après 1970, rares sont ceux qui parlent l’allemand. Parallèlement, seul un petit nombre de Badois maîtrise le français: c’est tout aussi préoccupant. Il en résulte que pour se comprendre de part et d’autre du Rhin, on a bien souvent recours, plutôt mal que bien, à l’anglais.

L’Archivum Rhenanum peut servir de pont entre Français, Suisses et Allemands. Il les aide en effet, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes, à s’approprier des pans importants du patrimoine culturel commun et ainsi à les préserver. Internet offre pour cela des perspectives fantastiques; il permet en effet à ceux qui se préoccupent de leur passé, qu’ils habitent Toulouse ou Aix la Chapelle, d’acquérir, chez eux, les bases et l’ouverture auxquelles ils aspirent. Et cela sans avoir à engager des frais de voyage et de séjour!

Dans cette optique, voici, à présent, trois suggestions:

1) Introduction à la langue: des archivistes et historiens alsaciens ont déjà élaboré pour cela des outils précieux (voir ci-dessous). Avec peu de frais supplémentaires, on peut les adapter aux besoins des élèves, des étudiants, des passionnés contemporains.

2) Introduction aux différents alphabets, en complément à la langue. Allemands, Français et Suisses sont souvent découragés, dès le départ, du seul fait que certains textes sont écrits en caractères «gothiques», voire en écriture ‘Sütterlin’ ou autres graphes. Il existe déjà, parfois sous forme de diptyque, des reproductions de textes complétées par des transcriptions; il faudrait les transférer dans Internet et préciser leur sens dans la langue parlée: Internet permet tout cela.

3) Introduction au travail pratique grâce à l’appui d’archivistes, d’historiens, de professeurs… En Alsace cela pourrait se faire dans telle ou telle ville de la Décapole, de préférence le week-end: par exemple à Kaysersberg en janvier, à Sélestat en février, à Wissembourg en mars… De même, du côté badois et palatin, à Landau, Kehl, Brisach. Les mois les plus appropriés me semblent être ceux où il y a peu de touristes, également en dehors des foires et des congrès, afin que les frais de séjour restent acceptables. C’est à de telles occasions que l’on pourrait faire connaissance, briser les préjugés et assurer, dès les premiers pas, l’épanouissement des participants.

Complément à 1 (Introduction à la langue): de nombreuses éditions de sources relatives à l’administration, à l’économie et à l’histoire de l’Alsace comprennent des glossaires allemands-français; voir Norbert Ohler: Auswahlbibliographie zur Landeskunde des Elsaß, vornehmlich zur Geschichte. In: Das Elsaß. Bilder aus Wirtschaft, Kultur und Geschichte. Hrg. von Jean-Marie Gall und Wolf-Dieter Sick (= Alemannisches Jahrbuch, 1987/88). Bühl 1991, S. 427-462, Nr. 402 à 488bis.

Nobert Ohler, Horben, Juli 2014
(Übersetzung Jean-Marie Trautmann, Thann, August 2014)